Menu


Story Archive

Quebec Room
Salle Québec

Salles de réunion de la Maison du Canada

À l’automne 1864, trois colonies de la Couronne britannique – le Nouveau-Brunswick, la NouvelleÉcosse et la province du Canada – se sont réunies, d’abord à Charlottetown, dans l’Île-du-Prince-Édouard, et ensuite à Québec dans le but de façonner un nouveau pays → Lisez l’histoire


Miriam Rudolph, My Winnipeg IV, 2013
Détail de l’oeuvre Miriam Rudolph, My Winnipeg IV, 2013

Manitoba

Dans la langue des Cris, Manitoba signifie « là où vit l’esprit ». La province a commencé à se moderniser lorsque Thomas Douglas, le cinquième comte de Selkirk, s’est servi de son argent et de ses liens politiques pour se procurer des terres et établir de pauvres familles écossaises en Amérique du Nord britannique. D’abord en 1803, il a aidé des colons venus d’Écosse à s’installer à l’Île du Prince Édouard. En 1804, il s’est concentré sur le Haut Canada → Lisez l’histoire


Trafalgar Square, vers 1890 et en 2014 (© The Francis Frith Collection)

Maison du Canada : Historique

Au début de l’année 1922, un marchand de thé canadien du nom de Peter Larkin arrive à Londres. C’est un négociant naturel, créateur de la fameuse marque canadienne de thé Salada, venu entreprendre de renouveler le visage du Canada au Royaume-Uni. Depuis que le premier ministre Mackenzie King l’a nommé au poste de haut-commissaire au Royaume-Uni le 10 février, il est chargé de consolider toutes les activités du Canada dans ce pays → Lisez l’histoire


Le patrimoine architectural façonne la ville et la place

Le respect des Londoniens pour leur histoire architecturale est un atout précieux pour le Royaume-Uni. L’architecture façonne la ville de Londres et témoigne de l’époque où les immeubles ont été construits. Sur la place Trafalgar, les deux immeubles qui forment le front ouest se classent au deuxième rang de l’ancienneté après l’église de St. Martin’s in the Field. La rénovation qui a eu lieu dans les années soixante n’était pas très axée sur la préservation du patrimoine; ainsi, dès les débuts du projet de revitalisation, le Canada était déterminé à faire preuve de sensibilité à l’égard de l’immeuble et de ses alentours → Lisez l’histoire


Dates importantes : 1939 au 2015

1923, acquisition du Union Club pour en faire le nouveau domicile de la Maison du Canada → Lisez l’histoire


Nunavut

Le Nunavut, qui a été établi le 1er avril 1999, est le plus jeune des territoires canadiens. L’inuktitut et l’inuinnaqtun, les langues inuites, de même que l’anglais et le français, sont toutes des langues officielles du territoire. Le mot « Nunavut » signifie « notre territoire », et les paysages spectaculaires du territoire sont à la fois d’une beauté saisissante et d’une grande richesse naturelle → Lisez l’histoire


L’atrium reine Elizabeth

L’atrium attenant à l’entrée de la Maison du Canada donnant sur la rue Cockspur permet à la lumière naturelle d’inonder le cœur de l’édifice, de mettre en valeur les matériaux de construction et le design canadiens et de créer un lieu de rencontre visuel pour les membres du personnel du haut-commissariat → Lisez l’histoire


Île-du-Prince-Édouard

L’Île-du-Prince-Édouard porte le nom du père de la reine Victoria, le duc de Kent et de Strathearn. La province a été l’hôte de la Conférence de Charlottetown de 1864, une étape importante dans la création du Canada, et est désignée comme le « lieu de naissance de la Confédération ». Malgré sa participation précoce dans les discussions, l’Île-du-Prince-Édouard ne s’est pas jointe au Canada immédiatement. L’Î.-P.-É. est devenue la septième province en 1873 → Lisez l’histoire