Menu


Story Archive

Ontario

Appelée « Haut-Canada » après la Loi constitutionnelle de 1791, l’Ontario est une des quatre colonies fondatrices du Canada. Province la plus peuplée du Canada, on y retrouve les terres ancestrales de plusieurs Premières nations, soit les Ojibwés, les Cris, les Algonquins et les Iroquois. On croit que son nom signifie « belles eaux » dans la langue iroquoienne d’origine → Lisez l’histoire


Nunavut

Le Nunavut, qui a été établi le 1er avril 1999, est le plus jeune des territoires canadiens. L’inuktitut et l’inuinnaqtun, les langues inuites, de même que l’anglais et le français, sont toutes des langues officielles du territoire. Le mot « Nunavut » signifie « notre territoire », et les paysages spectaculaires du territoire sont à la fois d’une beauté saisissante et d’une grande richesse naturelle → Lisez l’histoire


Témoigner de l’étoffe Canadienne dans l’aménagement de la Maison du Canada

Au fil des décennies, de nombreuses adaptations ont été apportées à l’architecture et aux aménagements intérieurs de la Maison du Canada → Lisez l’histoire


Miriam Rudolph, My Winnipeg IV, 2013
Détail de l’oeuvre Miriam Rudolph, My Winnipeg IV, 2013

Manitoba

Dans la langue des Cris, Manitoba signifie « là où vit l’esprit ». La province a commencé à se moderniser lorsque Thomas Douglas, le cinquième comte de Selkirk, s’est servi de son argent et de ses liens politiques pour se procurer des terres et établir de pauvres familles écossaises en Amérique du Nord britannique. D’abord en 1803, il a aidé des colons venus d’Écosse à s’installer à l’Île du Prince Édouard. En 1804, il s’est concentré sur le Haut Canada → Lisez l’histoire


Québec

Autrefois appelé le Bas Canada, le Québec compte parmi les quatre provinces fondatrices du Canada. Il est le cœur de la culture française en Amérique du Nord. Étant la plus grande province au Canada, il occupe une superficie qui fait environ trois fois celle de la France. Avant le contact avec les Européens, le Québec était habité par les Inuits et par les Premières nations algonquines et iroquoises. Il tire son nom du mot algonquien « kébec », qui signifie « là où la rivière rétrécit » → Lisez l’histoire


Le patrimoine architectural façonne la ville et la place

Le respect des Londoniens pour leur histoire architecturale est un atout précieux pour le Royaume-Uni. L’architecture façonne la ville de Londres et témoigne de l’époque où les immeubles ont été construits. Sur la place Trafalgar, les deux immeubles qui forment le front ouest se classent au deuxième rang de l’ancienneté après l’église de St. Martin’s in the Field. La rénovation qui a eu lieu dans les années soixante n’était pas très axée sur la préservation du patrimoine; ainsi, dès les débuts du projet de revitalisation, le Canada était déterminé à faire preuve de sensibilité à l’égard de l’immeuble et de ses alentours → Lisez l’histoire


Joyce Majiski carpet artwork
Tapis de Joyce Majiski

Yukon

Le mot « Yukon » vient du mot gwich’in « Yu-kun-ah », qui signifie
« grand fleuve ». Il renvoie au fleuve Yukon, qui traverse le territoire. Le Yukon est le territoire le plus à l’ouest du Canada. Il a comme voisins l’Alaska et la mer glacée de Beaufort, et il est caractérisé par des températures extrêmes et une beauté inégalée. La température la plus basse au Canada et en Amérique du Nord a été enregistrée le 3 février 1947, à Snag (Yukon) : -63 °C (-81,4 °F) → Lisez l’histoire