Menu

2-4, rue Cockspur : quartier général de l’armée canadienne (1939 à 1947)

Le 1er juillet 1927, Thomas Bassett Macaulay, de la Sun Life du Canada, Compagnie d’Assurance-Vie, pose la pierre angulaire d’un nouvel édifice au 2/4 de la rue Cockspur, immédiatement à l’ouest de la Maison du Canada. Au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, le Quartier-général de l’Armée canadienne (QGAC) est établi au Royaume-Uni et l’édifice de la rue Cockspur représente un endroit idéal. Entre 1940 et 1947, le QGAC bénéficie des passages intérieurs le reliant directement à la Maison du Canada.

Le QGAC sert d’échelon avant du ministère de la Défense nationale à Ottawa et d’agent des commandants de l’armée durant leur service en campagne. Il traite directement avec le ministère de la Guerre et libère de questions administratives le quartier général de la Première Armée canadienne. Les unités canadiennes statiques et de renfort, ainsi que les établissements d’instruction en Angleterre sont commandés à partir de cette base.

En 1939, la population canadienne se chiffre à 11 382 000 habitants. Et l’armée canadienne envoie 368 263 de ses membres en Europe. De ce nombre, 20 111 perdront la vie au cours de la guerre.

Après le Jour de la Victoire en Europe, le 8 mai 1945, le QGAC gère le retour des soldats canadiens, qui sont accompagnés de 43 464 épouses et de 20 995 enfants. Les casernes et les centres d’instruction nécessaires à l’effort de guerre sont remis aux autorités britanniques.

De nos jours, c’est l’« État-major de liaison des Forces canadiennes (Londres) » qui a succédé au QGAC. Il incarne la longue histoire et la tradition du Canada travaillant en partenariat avec le Royaume-Uni et nous procurant à tous la sécurité et la protection de nos droits individuels et de nos libertés démocratiques.

Histoires Connexes