Menu


Story Archive

Joyce Majiski carpet artwork
Tapis de Joyce Majiski

Yukon

Le mot « Yukon » vient du mot gwich’in « Yu-kun-ah », qui signifie
« grand fleuve ». Il renvoie au fleuve Yukon, qui traverse le territoire. Le Yukon est le territoire le plus à l’ouest du Canada. Il a comme voisins l’Alaska et la mer glacée de Beaufort, et il est caractérisé par des températures extrêmes et une beauté inégalée. La température la plus basse au Canada et en Amérique du Nord a été enregistrée le 3 février 1947, à Snag (Yukon) : -63 °C (-81,4 °F) → Lisez l’histoire


Nouvelle-Écosse

Ceinturée par la baie de Fundy, le golfe du Saint Laurent, le golfe du Maine et l’Atlantique, la Nouvelle-Écosse se définit par la mer. Que vous exploriez les falaises accidentées de sa côte, ses longues plages de sable ou encore son arrière-pays, où de vastes pinèdes sont percées de lacs et de chutes spectaculaires, l’eau est toujours à proximité. Les Français ont été les premiers Européens à y poser le pied, se sont établis aux côtés des Mi’kmaqs et ont donné à l’île son nom de péninsule acadienne → Lisez l’histoire


Bienvenue à la Maison du Canada

La Maison du Canada représente le cœur de la présence canadienne au Royaume-Uni depuis que le haut-commissaire Peter Larkin envisagea sa création il y a presque un siècle → Lisez l’histoire


Témoigner de l’étoffe Canadienne dans l’aménagement de la Maison du Canada

Au fil des décennies, de nombreuses adaptations ont été apportées à l’architecture et aux aménagements intérieurs de la Maison du Canada → Lisez l’histoire


Arthur Lismer, Docks on the Bay of Fundy, 1943
Arthur Lismer, Docks on the Bay of Fundy, 1943

Profils des artistes: Arthur Lismer

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, au nom de la population de la Nouvelle-Écosse, prête gracieusement à long terme au haut-commissariat, courtoisie du Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse, une huile sur toile peinte par Lismer en 1943 et intitulée Docks on the Bay of Fundy → Lisez l’histoire


Saskatchewan

La Saskatchewan est devenue une province en 1905. Son nom est une adaptation de ce que les Cris appelaient la grande rivière qui traverse la province, kisiskaciwani-sipiy, qui signifie « rivière rapide ». Les prairies à perte de vue et un ciel aux apparences sans limite créent une impression de possibilités illimitées, ce qui a attiré des gens de partout dans le monde en Saskatchewan. La province compte plus d’heures d’ensoleillement que toute autre province. La Sasketchewan est le grenier du Canada → Lisez l’histoire


Miriam Rudolph, My Winnipeg IV, 2013
Détail de l’oeuvre Miriam Rudolph, My Winnipeg IV, 2013

Manitoba

Dans la langue des Cris, Manitoba signifie « là où vit l’esprit ». La province a commencé à se moderniser lorsque Thomas Douglas, le cinquième comte de Selkirk, s’est servi de son argent et de ses liens politiques pour se procurer des terres et établir de pauvres familles écossaises en Amérique du Nord britannique. D’abord en 1803, il a aidé des colons venus d’Écosse à s’installer à l’Île du Prince Édouard. En 1804, il s’est concentré sur le Haut Canada → Lisez l’histoire